L’Irréductible témoigne...

« Ma mission se trouvait dans ma blessure »

 

On m’a posé cette question : Comment as-tu connu l’Aumônerie communautaire de Montréal (ACM) et peux-tu nous dire ce qu’elle t’a apporté ?

 

Pour répondre à cette question, je dois vous dire que ça a pris plusieurs années avant de savoir que ça existait.  Voici un bref récit de mon parcours qui m’a amené à connaître l’Aumônerie communautaire de Montréal.

 

Durant mon enfance, j’ai été victime d’inceste sur une assez longue période et j’ai gardé ça profondément enfoui à l’intérieur de moi, jusqu’au jour où les souvenirs sont revenus me frapper comme un train qui roule à 100 milles à l’heure.

 

Gordon expresses his appreciation...

What Communitas means to me 

I have been a Communitas member since 2007, since before it was called Communitas, known then as Montreal Southwest Community Ministry. I was first introduced to MSCM when I was experiencing extreme problems at the halfway house. I was a very angry and frustrated person then, and MSCM founder Peter Huish had a way of calming me down, even though it didn't seem like it to him. 

Sophie témoigne...

 

Au cœur des partages avec Relais famille

 

L’Aumônerie communautaire de Montréal (ACM) nous offre l’opportunité d’être mis en relation avec des organismes qui partagent les mêmes valeurs de justice réparatrice et de réinsertion sociale. L’Aumônerie est rassembleuse et elle joue un rôle de soutien important. Elle nous permet d’être au cœur de partages et d’échanges très enrichissants.

Raymonde Fournier témoigne de…

 

Sa reconnaissance envers les personnes judiciarisées

 

Parce que je crois à la réinsertion sociale des personnes judiciarisées, je suis bénévole en milieu carcéral à l’aumônerie du Centre fédéral de formation (CFF) depuis plus de 25 ans.

 

L’expérience de vie que j’ai acquise au cours de ma carrière en relation d’aide m’a incitée à m’impliquer dans plusieurs activités organisées par l’Aumônerie communautaire de Montréal (ACM). Je me suis engagée dans les groupes de partage et dans plusieurs activités pour les personnes judiciarisées. Ces activités leur permettent de socialiser et d’échanger sur un thème choisi. J’ai même contribué à former une chorale avec les détenus.

Jean-Marc Boyer témoigne...

 

« Les aumôniers sont devenus ma vraie famille. »

 

J’étais à Pinel. Même si j’ai un problème de santé mentale, Laurent et Fernand et plusieurs aumôniers m’ont visité régulièrement. Moi, ma famille est distante. Ma famille, elle vient me voir seulement quand elle a besoin de quelque chose. Autrement, personne ne vient. Les aumôniers sont devenus ma vraie famille !

Jacques vit…

 

Une découverte étonnante !

Parfois la vie nous mène vers des horizons dont nous ignorions totalement l’existence.

 

J’étais à la recherche du moi profond, ayant perdu toute référence à ma vie passée. Je cherchais à gauche et à droite. Je cherchais ce que je pourrais faire du reste de ma vie. J’étais toujours sans but réel.

Pierre-Michel veut...

 

Être une voix pour mes frères et mes sœurs autochtones sans abri

 

J’ai 50 ans. Je suis un franco-autochtone de la nation Cri du nord de l’Ontario. Je viens d’une bonne famille catholique. J’ai eu toutes les opportunités de bien faire, d’avoir une bonne éduction et une belle carrière. Pas de violence ni d’alcoolisme à la maison. J’ai commencé la drogue très jeune et ça m’a apporté un tas de problèmes, de plus en plus graves. Même si j’ai toujours eu un emploi, la drogue m’a rongé jusqu’à ce que je commette un homicide involontaire. J’ai été condamné à 11 ans et j’ai purgé 9 ans. Le 14 avril 2020, j’arrivais à Montréal.

Théodore Genest témoigne...

 

La parole qui libère de la prison intérieure

 

Quand tu es en prison durant plusieurs années, tu perds ton réseau social et quand tu sors de prison, t’es pas prêt à vivre dans un monde que tu connais plus, pis t’es tout seul. Tu te sens isolé de la société. Tu penses que tout le monde est au courant de ton délit. Ça te trotte toujours dans la tête, la culpabilité. T’es sorti, mais tu es toujours incarcéré en dedans de toi. Les activités de l’Aumônerie m’ont permis de rencontrer des personnes qui m’ont aidé à réussir ma réinsertion en société.