Présentation de Jonathan
par Ghyslaine, sa maman
Faire les bons choix
Mon labyrinthe
Ombre et lumière
La quatrième
Décider
Noir et blanc

Ce qu’est le Projet Jonathan

Alors que j’étais aumônier à l’établissement Leclerc, je reçois un appel d’une maman dont le fils Jonathan est incarcéré au centre Fédéral de Formation.  Elle demande si j’accepterais d’aller voir son fils.  Ce que j’ai fait.

J’ai rencontré à plusieurs reprises Jonathan, et garder un lien avec ses parents afin de leur apporter mon soutien.  Jonathan a finalement quitté le Centre Fédéral de Formation.  Sa réintégration sociale fut difficile avec des hauts et des bas.  Il a dû faire face à plusieurs défis et problèmes de santé.  Au cours des années, ses parents lui ont apporté un soutien indéfectible et un amour inconditionnel. Il arrive que malgré tous les bons vouloirs,  Jonathan se débattait intérieurement comme Don Quichotte, contre de « gros moulins à vent », pour finalement s’éteindre en laissant dans sa famille un vide difficile à combler.

Après le décès de Jonathan, ses parents ont découvert ses écrits.  Ce fut une surprise de découvrir chez ce fils un si beau talent d’écriture.  Ses textes ont été écrits pour la plupart au cours de ses années d’incarcération et d’autres une fois à la maison.

Avec l’accord de ses parents, je partage les textes de Jonathan à des hommes incarcérés qui réfléchissent sur leur vie et y apportent de leurs réflexions et talents artistiques.

La mère de Jonathan (Ghislaine) nous présente Jonathan, cela peut nous aider à mieux saisir dans les écrits de son fils la force de ses mots.

Jonathan contribue aujourd’hui par ses textes à permettre à des hommes qui, comme lui,  veulent s’en sortir, dépasser les blessures  du passé pour mieux vivre et contribuer de leur expérience à apporter du bon autour d’eux.

Jacinthe Quevillon, Aumônier carcéral