L’Aumônerie communautaire de Montréal suscite la création d’organismes partenaires

Pour plus d’informations sur chacun des organismes, nous vous invitons à visiter nos rubriques Partenaires, Hébergement et Centre de jour .

 

1986 Entrée libre. Cet organisme existait déjà au moment de la fondation de l’ACM. Soirées hebdomadaires lors desquelles des personnes judiciarisées et des bénévoles échangent sur différents sujets.

1998 Relais-Famille offre du support aux familles des personnes judiciarisées.

1998 Option-Vie a fermé ses portes en 2012 à cause des coupures sous le gouvernement Harper. Il offrait de l’aide aux hommes devant vivre une longue sentence.

1999 Communitas. Appelé autrefois Montréal South Ouest, Communitas organise plusieurs activités auprès de personnes judiciarisées anglophones.

 

2000 La Corporation Jean-Paul Morin offre des ateliers de cheminement personnel à des hommes en détention.

 

2001 Présence compassion offre une présence aux gens de la rue du centre-ville de Montréal. Plusieurs personnes judiciarisées font partie de son équipe de bénévoles.

 

2001 Le Centre de Services de Justice Réparatrice (CSJR) favorise des rencontres entre personnes judiciarisées et victimes d’actes criminels.

 

2003 Regroupement des artisans du communautaire (RAC) se veut un lieu de partage pour les intervenants partenaires de l’ACM.

 

2004 Cercles de soutien et responsabilité (CSR) visent à accroître la sécurité des collectivités et à diminuer le nombre de victimes d'actes criminels en accompagnant des personnes qui ont commis des infractions de nature sexuelle pour qu’elles mènent une vie responsable et productive lorsqu’elles réintègrent la société. 

 

2006 Néo-Dep - la résidence Claude Lebel est un hébergement pour les hommes judiciarisés. En 2012 cette maison devient le Centre de jour René Gagnon. La Maison Jacqueline Verrette qui offrait également de l’hébergement relève maintenant de la Corporation Crossroad.

 2007 CADEP offrait un accompagnement en soins palliatifs aux personnes détenues arrivées en fin vie.

 

2008 Résidence René Gagnon offre l’hébergement à huit hommes encore sous la juridiction du Service correctionnel.

 

2016 La Maison Orléans collabore avec les aumôniers de prison et l’ACM pour l’animation de rencontres de réflexion et de célébrations auxquelles participent des résident.e.s d’Hochelaga-Maisonneuve et des personnes judiciarisées en quête de spiritualité.

 

2017 La maison de l’Aumônerie communautaire de Montréal qui offre l’hébergement à 6 personnes judiciarisées.

©

  Aumônerie communautaire de Montréal 2020

  • Facebook Social Icon